Menu
Contact

Aloe

Les feuilles de tous les aloès sont succulentes et disposées en rosette. Ce sont là les deux points communs de ces plantes grasses. Les différences sont cependant nombreuses : avec ou sans tige, avec ou sans épines, géant ou nain, etc. Ces plantes succulentes mesurent de 10 à 50 cm pour les aloès d’intérieur courants, jusqu’à 2 m pour certains et vivent de 5 à 20 ans en pot à la maison. La multiplication peut se faire par séparation des rejets latéraux en mai.

DECOUVERTE ET REDECOUVERTE

Les aloès sont originaires des Îles du Cap-Vert. L’Aloe arborescence est la plus connue du genre qui comprend près de 300 espèces. Son nom latin : Aloe sp

LE SAVIEZ-VOUS ?

Si les feuilles d’un aloès rougissent, c’est le signe que la terre devient trop pauvre et trop sèche. Il est temps de rempoter.

COMMENT LUI PLAIRE

La lumière. Les aloès aiment le soleil direct, pas trop brûlant. La température. Une pièce fraîche (à 10°C environ) les satisfait en hiver et les incite au terme de leur période de repos, à produire des fleurs. L’eau. Arrosez (jamais dans la rosette) une fois par semaine durant la croissance, une à deux fois par mois durant le repos, les racines étant très sensibles à la pourriture. Ne laissez pas d’eau s’accumuler à la base des rosettes par temps pluvieux sur les plantes placées à l’extérieur. La terre. Ces plantes apprécient un mélange de terre de jardin, de sable grossier et de perlite. Le rempotage des jeunes aloès se fait selon la croissance, tous les ans ou tous les 2 ans, au tout début du printemps. Évitez le rempotage des adultes ; contentez-vous d’un léger surfaçage. N’oubliez pas d’isoler les feuilles basses des espèces sans tige par une couche de sable, afin qu’elles ne soient pas en contact direct avec la terre (risque de pourriture). Les engrais. Pas plus de 3 ou 4 apports d’engrais liquide « cactées » durant la période de végétation. L’entretien. Leurs ennemis : les cochenilles à bouclier.