Menu
Contact

Cafeier

Le caféier est rarement cultivé en appartement. C’est dommage, car ce petit arbre, aux feuilles persistantes d’un beau vert foncé brillant, est bien sympathique. Outre la séduction de son feuillage, cette plante offre au début du printemps et à la fin de l’été des fleurs étoilées blanches et parfumées, suivies de baies rouge contenant une à deux graines qui, torréfiées, donnent les grains de café. Il est possible de semer des grains de café vert au printemps, mais la croissance est assez lente.

DECOUVERTE ET REDECOUVERTE

Cet arbuste persistant (formant un tronc avec l’âge), est originaire d’Afrique tropicale. Mesurant de 80cm à 1,20m en pot, il vit de 3 à 5 ans. Au-delà, il se dégarnit de la base et devient moins intéressant. Son nom latin : Coffea arabica. La variété « variegata » est à feuillage panaché, tandis que « nana » est une forme naine, à la floraison plus précoce.  

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les pointes des feuilles de votre caféier brunissent ? L’atmosphère est trop sèche !

COMMENT LUI PLAIRE

La lumière. Une lumière vive mais à l’abri du soleil direct lui convient. La température. Le caféier apprécie les températures élevées, entre 18 et 25°C. L’eau. L’arrosage doit être généreux en été, en prenant soin d’éliminer l’eau stagnant dans la soucoupe. Posez le pot sur un lit de gravillons constamment humides, afin de maintenir une hygrométrie suffisante. Vaporisez de l’eau tiède sur le feuillage une ou deux fois par semaine. D’octobre à février, réduisez l’arrosage (la motte ne doit cependant pas se dessécher). La température ne doit jamais descendre au dessous de 16°C. La terre. Si les racines l’exigent, rempotez le caféier au printemps tous les 2 ans dans un mélange composé de terreau de gazon, de terreau de feuilles et de sable. Garnissez le fond du pot d’une bonne couche de tessons, afin d’assurer un drainage efficace. Les engrais. D’avril à août, faîtes toutes les deux semaines un apport d’engrais liquide pour plantes vertes. L’entretien. N’installez pas le caféier dans les courants d’air frais et à une température trop basse, il perdrait ses feuilles. Ses ennemis : les cochenilles et araignées rouges.