Menu
Contact

Chamaedora

Le chamaedora est l'un des palmiers les plus faciles à cultiver en intérieur. Comme il pousse lentement, vous ne risquez pas d'être envahi et il trouve sa place partout. Il a de jolies palmes légères, vert clair et légèrement arquées. On le trouve souvent associé avec d'autres plantes, en composition où il apporte une note de délicatesse.

DECOUVERTE ET REDECOUVERTE

Le chamaedora est un palmier mexicain. Dans son milieu naturel, il pousse souvent à l'ombre de grands arbres et sait se contenter de peu d'espace et de lumière. Avec le chamaedora, on est bien loin des majestueux palmiers que l’on peut admirer sur la côte d'Azur, baignés d'un soleil ardent en permanence ; c'est un palmier beaucoup plus modeste mais tout aussi élégant. Son nom latin : Chamaedora elegans.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le chamaedora, s'il se plaît dans votre intérieur, vous fera la grâce de fleurir à l'âge adulte (c'est à dire trois ans). Sa floraison évoque un peu celle du mimosa, mais sans le parfum !

COMMENT LUI PLAIRE

La lumière Evitez à tout prix le soleil à votre petit palmier : cela lui serait fatal. Placez-le pas trop près de la fenêtre si elle est bien exposée. En été, vous pouvez le sortir dans un endroit ombragé sans courant d'air.

La température Une température modérée est préférable. En hiver, on placera la plante dans une pièce peu chauffée (14°C).

L'eau Veillez à ce que la terre ne dessèche pas. Arrosez régulièrement, en évitant les excès d'eau qui feraient pourrir les racines. Lavez et pulvérisez régulièrement le feuillage avec une eau non calcaire. Vous pouvez aussi bassiner votre plante. En hiver, période de repos, réduisez l'arrosage.

La terre Préférez un mélange bien drainant à base de terreau, tourbe, sable. On peut aussi adjoindre de la terre de bruyère qui acidifie le sol. Quelques graviers dans le fond du pot limiteront les effets des excès d'arrosage. Rempotez régulièrement (au printemps).

Les engrais Ils sont les bienvenus au printemps et en été ; préférez un engrais pour plantes vertes, riche en azote et faites un apport, dilué, toutes les semaines.

L'entretien Le chamaedora est sensible à la sécheresse de l'air qui favorise les araignées rouges. Surveillez également l'apparition de cochenilles sur le feuillage ou le tronc.