Menu
Contact

Cycas

Cet ancêtre qui existe depuis 200 millions d'années (ère secondaire) ne fait pas son âge. Il a une forme très actuelle, avec un tronc épais, pouvant mesurer deux mètres de haut, et portant avec panache une couronne de feuilles rigides et très finement découpées. Mais, ne vous y trompez pas ! S'il a l'allure majestueuse d'un palmier, le cycas n'en est pas un. Cette très belle plante, tantôt mâle, tantôt femelle, mérite une place de choix dans votre intérieur.

DECOUVERTE ET REDECOUVERTE

C'est une asiatique qui pousse très lentement (un mètre cinquante en dix ans !) ; aucun danger de la voir devenir envahissante. Son nom latin : Cycas revoluta.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Dans ses régions d'origine, on tire de la moelle de son tronc une farine utilisée pour l'alimentation. Le cycas est extraordinaire. Non seulement, c'est une des plus vieilles plantes connues, mais c'est aussi la plante qui contient la quantité la plus faible de pigment vert (chlorophylle).

COMMENT LUI PLAIRE

Chaleur et humidité atmosphériques lui plaisent. Un petit séjour à l'extérieur, l'été à l'abri du soleil bien sûr, le ravit. C'est une plante sans souci. La lumière Une bonne lumière convient. La température Jamais de température négative. Le cycas aime la chaleur : 18 à 20°C est parfait. L'eau Soyez modéré car l'excès d'eau abimerait ses racines. Gardez juste le terreau humide. Jamais d'eau stagnante dans la soucoupe. Par contre, vous pouvez bassiner votre cycas régulièrement, il adore ! L'hiver, réduisez les arrosages. La terre Un bon terreau, mélangé au sable et à la terre de bruyère, convient bien. Mais ne rempotez que si vraiment il y a besoin de changer le pot. Contentez-vous plutôt d'apporter un peu de substrat neuf en surface. Les engrais Un engrais pour plantes vertes durant la belle saison est à prévoir. Jamais en hiver. L'entretien Surveillez d'éventuelles attaques de cochenilles et traitez alors avec une huile spéciale. Tant mieux !