Menu
Contact

Sansevieria

Si vous ne pouvez consacrer beaucoup de temps à une plante, si votre intérieur est la maison des courants d’air, adoptez le sansevieria ! Il supporte les mauvais traitements, à l’exception du froid et de l’excès d’humidité. De 80 à 120 cm de haut en 10 ans pour les espèces les plus vigoureuses, il peut vivre plusieurs dizaines d’années.

DECOUVERTE ET REDECOUVERTE

Originaires du Kenya, de Madagascar et de Namibie, ces vivaces rhizomateuses aux feuilles succulentes font partie de la famille des agaves. Son nom latin : Sansevieria sp

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les variétés à feuillage bordé de jaune perdent leur panachure lorsqu’on bouture les feuilles. Pour les conserver, il est nécessaire de procéder par division des touffes ou par bouturage de pousses latérales entières, déjà panachées. Attendez que votre plante forme une belle touffe, puis dépotez-la à la fin du printemps. Séparez avec soin un ou plusieurs rejets avec une portion de rhizome bien enraciné et rempotez-les dans des pots individuels.

COMMENT LUI PLAIRE

La lumière. Une lumière vive lui conviendra, sans soleil direct trop brûlant. La température. La température idéale se trouve autour de 20-22°C ; en hiver, ne descendez jamais en dessous de 12°C. L’eau. Arrosez tous les 12 à 15 jours de mars à octobre (en laissant sécher la motte sur 2 cm avant d’arroser de nouveau), toutes les 4 semaines le reste du temps. La terre. Choisissez le terreau « géranium » allégé de 30% de sable grossier, afin d’améliorer le drainage. Le rempotage se fait en mai tous les 3 à 4 ans, dans un pot dont le fond sera tapissé d’un bon lit de tessons. Plantez-les de préférence dans une jardinière afin qu’elles puissent développer confortablement leurs rhizomes.

Les engrais. De mai à septembre, apportez une fois par mois un engrais liquide « cactées ».

L’entretien. Ses ennemis : les cochenilles