Menu
Contact

Fatshedera

Le fatshedera n'est pas né dans la nature mais de la volonté d'un homme qui un jour a réussi, ce qui est très rare, à marier deux plantes de genre différent : un aralia et un lierre. Il en est résulté une très jolie plante qui a gardé les qualités de ses deux parents : le caractère plus ou moins grimpant du lierre et les belles feuilles palmées de l’aralia. Ses feuilles sont d'un beau vert brillant et parfois panachées. Si elle se plaît là où elle se trouve, elle peut atteindre plusieurs mètres de hauteur.

DECOUVERTE ET REDECOUVERTE

C'est donc aux frères Lizé, horticulteurs à Nantes, que l'on doit la naissance, juste avant la première guerre mondiale, du fatshedera. C'est l'association de fatsia (ou aralia) et hedera (ou lierre) qui est à l'origine du nom (pas très agréable) de la plante issue du croisement. Son nom latin : x Fatshedera lizei.

LE SAVIEZ-VOUS

Au bout de quelques années, vous aurez peut-être la chance de voir votre fatshedera fleurir. Les grappes de couleur verte ne sont pas extraordinairement belles mais leur arrivée est le signe que la plante apprécie vos bons soins.

COMMENT LUI PLAIRE

La lumière Le fatshedera apprécie la belle lumière mais craint le soleil direct. La lumière est encore plus nécessaire si vous possédez la variété panachée de blanc.

La température La plus fraîche possible. La plante se plaît à des températures comprises entre 10 et 18°C. L'hiver, la variété verte supporte des températures légèrement négatives.

L’eau Soyez généreux durant toute la belle saison. Vous pouvez aussi vaporiser et bassiner votre plante. En hiver, soyez beaucoup plus modéré surtout si la température est basse car elle ne consomme pratiquement pas.

La terre Une bonne terre de jardin enrichi de terreau ou du fumier décomposé fera l'affaire. Rempotez tous les deux ans au printemps.

Les engrais Vous pouvez faire des apports d'engrais pour plantes vertes, tous les quinze jours pendant la belle saison. Diète recommandée en hiver.

L'entretien Surveillez les éventuelles attaques d'araignées rouges que la sécheresse de l'air favorise. Si votre plante se développe bien, aidez-la, en la palissant sur un support. On peut aussi la tailler légèrement pour qu'elle s'étoffe.