Menu
Contact

Zamioculca

Elle ne passe pas inaperçue, tant elle est différente, cette nouvelle plante d'intérieur au charme fou et aux qualités indéniables. Racé, élégant, graphique, le Zamioculca dresse fièrement ses longues tiges qui peuvent atteindre jusque 1 mètre de haut. La tige présente une base gracieusement renflée qui s'effile et s'arque vers l'extérieur comme dans un bouquet. Les feuilles coriaces sont d'un beau vert luisant d'abord vert tendre sur les jeunes pousses puis vert profond.

DECOUVERTE ET REDECOUVERTE

Cette plante d'allure primitive, un peu comme les Cycas et les Fougères, est originaire d'Afrique Tropicale orientale et plus particulièrement de l'île de Zanzibar où elle a été découverte en 1873. Son nom latin : Zamiioculcas zamifolia.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le Zamioculca est un très proche parent des Philodendrons. Sur son île, cette belle aracée donne de grandes fleurs en forme de spathe de couleur jaune-vert mais dans nos appartements, elle ne fleurit pas.

COMMENT LUI PLAIRE

Voici une plante robuste comme on les aime. Une lumière modérée et un entretien minimum lui suffisent. La lumière Le Zamioculca supporte une lumière modérée et trouvera donc une place facilement dans la maison. Il déteste par contre le soleil direct. La température Cette africaine se contente sans problèmes de la température intérieure de nos appartements. L'eau Il faut oublier d'arroser le Zamioculca. C'est préférable à un arrosage excessif qui ferait pourrir rapidement le rhizome. La terre Un mélange de terre franche et de terreau de feuilles fait l'affaire. On peut y adjoindre des petits morceaux de charbon de bois, pour aérer et éviter la pourriture des racines. Les engrais Pas franchement indispensables mais bienvenus si ils sont très dilués et donnés uniquement pendant la belle saison. L'entretien Rien de particulier. Les feuilles coriaces n'attirent pas vraiment les insectes ni les maladies. On peut multiplier cette magnifique plante par division du rhizome.